Lanterne Japonaise

Il y a 15 produits.
Lanterne Japonaise

Les lanternes japonaises ou tōrō appelées Ishi-Doro lorsqu'elles sont en pierre, anciennement objets de culte n’ont plus, et ce depuis le 13e siècle, qu’un rôle purement décoratif.

On les utilisera pour marquer un espace, équilibrer une composition, attirer le regard sur un point précis. Grâce à une grande diversité, tant au niveau de leur forme que de leur taille, nos lanternes japonaises s'intègreront dans tous types de jardin japonais.

Vous trouverez ci dessous une photo représentant une lanterne japonaise dans differentes tailles.

(wikipédia)Au Japon, un tōrō (灯籠 ou 灯篭, 灯楼)est une lanterne traditionnelle en pierre, en bois ou en métal. Comme beaucoup d'autres éléments de l'architecture traditionnelle japonaise, cette lanterne est originaire de Chine quoiqu'il n'en subsistent que de très rares exemplaires dans ce pays et qu'elles ne sont pas aussi répandues en Corée qu'elles le sont au Japon1. Au Japon, les tōrō sont à l'origine employés seulement dans les temples bouddhistes où ils sont alignés et éclairent les chemins. Les lanternes allumées sont alors considérées comme une offrande à Bouddha. Durant l'époque de Heian (794-1185) cependant, ils commencent à être utilisés dans les sanctuaires shinto et les résidences privées.

Les plus anciennes lanternes de bronze et de pierre existantes se trouvent à Nara. Taima-ji possède une lanterne en pierre façonnée à l'époque de Nara, tandis que celle de Kasuga-taisha date de l'époque de Heian4. Durant l'époque Azuchi Momoyama (1568–1600), les lanternes de pierre sont rendues populaires par les maîtres du thé qui les utilisent comme décoration dans les jardins1. Bientôt ils commencent à développer de nouveaux types en fonction de la nécessité. Dans les jardins modernes, ils ont une fonction purement ornementale et sont disposés le long des chemins, près de l'eau ou à côté d'un bâtiment.

 

Plus

  • 1
  • 2
  • 3